CENTRE HOSPITALIER DE CHATEAU-THIERRY
Nos spécialités et prestations  >  Les services

Les services

Pôle Chirurgie - Anesthésie - Bloc - Réanimation- USIC
Service : Réanimation - USIC- Surveillance Continue

Secrétariat médical
Ouvert de 9h à 17h
Tel : 03-23-69-66-22
Fax : 03-23-69-63-69
Service de soins de réanimation - USIC : 03-23-69-73-93
Service de soins de surveillance continue - USIC : 03-23-69-66-23

 

Chef de pôle et Chef de service : Dr Michel FIANI
Cadre de santé :

 
L'activité du service

Cette unité est un service d’hospitalisation à haute technicité visant à surveiller et/ou à prendre en charge les fonctions vitales défaillantes 24h/24.

                  

 

Situation géographique

Le service est situé au niveau 2, par l’ascenseur ou les escaliers. 

Missions du service


RÉANIMATION

Les soins de réanimation sont destinés à des patients qui présentent ou sont susceptibles de présenter une ou plusieurs défaillances viscérales aiguës mettant directement en jeu le pronostic vital et impliquant le recours à des méthodes de suppléance.

SURVEILLANCE CONTINUE

Les soins de surveillance continue sont destinés aux patients

  • dont l’état et le traitement font craindre la survenue d’une ou plusieurs défaillances vitales nécessitant que ces patients soient monitorés (un ordinateur surveille en permanence tous les paramètres vitaux du patient : oxygène, tension artérielle, rythme cardiaque et alerte les soignants en cas d’anomalie)
  • ou dont l’état, au sortir d’une ou plusieurs défaillances vitales, est trop sévère ou instable pour permettre un retour dans une unité d’hospitalisation classique.

Les unités de surveillance continue offrent un niveau de prise en charge intermédiaire entre les unités de réanimation et les unités de soins classiques.

UNITE SURVEILLANCE INTENSIVE  CARDIAQUE

Les soins sont destinés aux malades atteints de pathologies cardiovasculaires survenant dans un contexte d’urgence, constituant une menace vitale immédiates et constante.
Ils permettent :

  • d'assurer les soins tant que la menace vitale dure
  • organiser la mutation en réanimation quand en cas d’aggravation. 

Activités du service

Les patients sont pris en charge par l’ensemble des médecins du service (médecins réanimateurs). Un médecin réanimateur est présent dans le service 24 h / 24 h.
La journée, 3 médecins réanimateurs sont en charge des patients, assistés par 2 internes (médecin en cours de spécialisation) qui participent au travail clinique.
L’équipe soignante (infirmier(e) et aide-soignant(e)) effectue les soins aux patients et s’assure de leur confort. 
 

L’environnement du patient

  

La mise en œuvre de méthodes diagnostiques et d’aides techniques 

Ventilation artificielle

  • La ventilation invasive consiste à relier le patient à une machine appelée respirateur, au moyen d’un tuyau inséré dans sa trachée, afin de l’aider partiellement ou totalement à respirer.
  • La ventilation non invasive consiste à relier le patient au respirateur, au moyen d’un masque, afin de l’aider partiellement à respirer. Cette technique est souvent mise en œuvre pour éviter la technique invasive.

Suppléance hémodynamique par des processus invasifs : cathéter (tuyau en plastique placé dans une grosse veine du cou ou de la jambe) spécifique relié à une machine, qui permet de mesurer les paramètres relevant de la fonction cardiaque. Le traitement est alors ajusté en fonction des résultats

Epuration extra-rénale : technique consistant à filtrer le sang, par l’intermédiaire d’une machine afin de suppléer la fonction rénale.

Hypothermie thérapeutique : méthode utilisée après un arrêt cardio-respiratoire qui consiste à maintenir le patient à une certaine température pendant une période donnée.

Fibroscopie bronchique à but diagnostique et thérapeutique : tuyau équipé d’une caméra inséré dans la trachée jusque dans les bronches permettant de visualiser l’état des bronches et éventuellement de pratiquer un lavage en cas d’encombrement.

Echographie cardiaque : machine permettant de visualiser chaque partie du cœur par échographie et d’évaluer sa capacité à fonctionner normalement.
 

 
 Les professionnels

L’équipe médicale et de soins

  • Dr Michel FIANI - Chef de pôle et Chef de service 
     
  • Praticiens hospitaliers Réanimateurs
    Dr Nasri FIANI Chef de service Urgences SMUR
    Dr Monzer DABBACHI
     
  • Praticien Contractuel Réanimateurs
    Dr Germain FOUETIO
    Dr Samir KHALLOUF
    Dr Fernand TAPTUE
     
  • Praticiens attachés associés réanimateurs
    Dr Dahia IRATNI
     
  •                                          - Cadre de santé
     
  • 32 Infirmier(e)s
  • 22 Aides soignant(e)s
 
Informations pratiques au patient et à ses proches

VISITES

Horaires de visite : de 15h30 à 17h00 et de 19h00 à 20h00
Prévenir de votre arrivée et attendre l’infirmière pour les consignes d’habillage au deuxième interphone.

           

  • Visites limitées à 15 min maximum, pour une à deux personnes de l’entourage proche.
     
  • Les enfants de moins de 15 ans ne sont pas admis dans le service sauf cas particulier.
     
  • L'admission en service de réanimation indique le plus souvent la nécessité d'une surveillance rapprochée, ou un état de santé préoccupant. Tout le personnel est conscient de l'inquiétude que cela peut générer pour les proches, et essaiera de vous informer le mieux possible.
     
  • Tous les jours a lieu la visite dite "médicale" du Service. Elle se déroule avec les médecins de l'unité concernée et le personnel soignant.
     
  • Vous pouvez obtenir des renseignements auprès des médecins, durant les heures de visite quotidienne (se renseigner auprès de l’infirmier (ère) en charge de votre proche). Le Chef de Service reçoit personnellement et dans un délai rapide les familles des patients qui le souhaitent, sur rendez-vous, pris au Secrétariat Médical (près de la salle d'attente).
     
  • Les renseignements fournis par téléphone (de préférence entre 11h et 20h00) ne peuvent être que limités (respect du secret médical). En cas d'aggravation, un responsable du Service vous préviendra par téléphone au numéro que vous aurez indiqué au moment de l'admission de votre proche. De fait, n'oubliez pas d'indiquer vos coordonnées à l’infirmière.
     
  • Il est possible qu'au cours de l'hospitalisation de votre proche dans le service de réanimation médicale son état de conscience ne lui permette pas de communiquer avec l'équipe soignante. Nous vous conseillons d'indiquer dès votre arrivée, le nom de l'interlocuteur de la famille pour l'équipe médicale (conjoint, parent, enfant, ami) qui sera le relai pour le reste de la famille et ami, et de la " personne de confiance " lorsqu'elle a été désignée par le malade, en demandant à l'infirmière de le noter dans le dossier. Pensez également à indiquer les coordonnées du médecin traitant.
     
  • Le lavage de main rigoureux, avant d’entrer et de sortir de la chambre, en respectant les consignes du soignant sont nécessaire pour éviter d’exposer vos proches à des risques supplémentaires et vous protéger également. Dans le cas d’isolement complémentaire les visiteurs devront respecter les mêmes consignes que les soignants. Il est interdit d’apporter des fleurs, de l’alimentation.

Les effets personnels du patient

Il n’est pas utile d’apporter des vêtements. En réanimation, les soins délivrés justifient que le patient soit nu ; mais il est couvert et son intimité reste préservée.
Par contre, les proches peuvent amener du nécessaire de toilette : eau de toilette, rasoir, brosse à dents, lait pour le corps (pour massages) …
Nous conseillons aux proches de ne pas apporter d’argent au patient de réanimation, ceci pour des raisons de sécurité. Les objets de valeurs du patient sont remis à la famille ou déposés au coffre de l’hôpital.

Les appels téléphoniques au patient

Les proches peuvent joindre un patient par téléphone, si son état le permet.
Le patient de réanimation dispose d’un téléphone dans la chambre.
 

CONFORT DES PATIENTS

Pour améliorer le confort des patients, des médicaments tranquillisants sont régulièrement administrés, pour diminuer l’anxiété et réduire la souffrance physique et morale. Ces médicaments sont très utiles dans le cadre de la ventilation artificielle.
Ces produits provoquent une somnolence, ou un état de sommeil tout à fait réversible.

L’hospitalisation en réanimation est un facteur de stress pour les patients. Ce stress peut générer des comportements inhabituels tel que agressivité, agitation, angoisse, désorientation. Face à ces situations, n’hésitez pas à demander de l’aide à l’équipe.

CONFORT du patient :

  • TV disponible gratuitement
  • Téléphone dans chaque chambre permettant d’être joint sous autorisation médicale
  • Fond musical à la demande


AIDES  et  RECONFORT

L’hospitalisation d’un proche est toujours une épreuve.
Plusieurs formes d’aides peuvent vous être proposées :

Soutien psychologique

Si vous ressentez le besoin d’être soutenu, nous pouvons vous orienter vers une structure de prise en charge à l’intérieur de l’établissement.

Assistante sociale

Vous pouvez rencontrer l’assistante sociale, pour vous aider à résoudre vos difficultés administratives, sociales ou familiales.
Elle vous recevra sur rendez-vous en appelant le : 03.23.69.66.05
Vous pouvez également demander au cadre de santé du service qui vous aidera dans vos démarches.

Réseaux interprètes

Des interprètes  bénévoles soignants sont disponibles au sein du centre hospitalier pour les patients d’origine étrangère et leur famille.

Cultes

Vous pouvez demander la visite d’un représentant du ministère du culte de votre choix par l’aumônier catholique laïc qui est attaché à l’établissement.

Oratoire : un lieu de recueillement et de prière est situé au rez-de-chaussée (niveau OB), face aux ascenseurs.
 

SECURITE, CONFORT, HYGIENE ET QUALITE

L'observance des règles d'hygiène par le personnel soignant en secteur de réanimation est un moyen primordial de prévention des infections nosocomiales.                                                            

  • La tenue du personnel 

     
  • Entretien des locaux et des matériels en respectant les procédures de bio nettoyage de l’établissement.
  • Prévention des Accidents d'exposition au sang.
  • Moyen mis à disposition du personnel pour faciliter leur organisation de travail, l’ergonomie et la manutention.
  • Nettoyage et désinfection des dispositifs médicaux.
  • Gestion des circuits (personnels, patients, linge...).
  • Surveillance environnementale (air, eau, surfaces).

SECURITE ET QUALITE

  • Dossier de soins informatisé du patient  pour l’ensemble du service
  • Evaluation et mise à jour des bonnes pratiques professionnelles régulièrement
  • Mise à la norme de la certification

  

LEXIQUE

 Cathéter : Sonde en plastique placée dans une grosse veine du cou ou de la jambe qui permet d’apporter rapidement et efficacement des médicaments, des stimulants du cœur, une perfusion et parfois de la nutrition


 

  Contention : Moyen et méthode utilisés pour assurer la  protection du patient et la sécurité de l’entourage. 
L’équipe médicale peut être amenée à prescrire la pose de contention à votre proche dans son intérêt.  Elle reste à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

Latrogénie : Il s’agit d’un accident compliquant un traitement ou une intervention invasive. Elle est de gravité variable et peut parfois ne rien modifier aux soins. Elle impose parfois que l’on interrompe le traitement ou que l’on soigne les conséquences de cet accident.

Infection nosocomiale : C’est une infection acquise à l’hôpital. Comme les infections en général, elle peut être grave, d’autant plus qu’elle survient chez des malades fragiles.

Intubation : Intervention qui permet de placer une sonde dans la trachée d’un patient anesthésié afin de le relier à un respirateur.

Extubation : Intervention qui consiste à retirer cette sonde de la trachée. Elle est réalisée seulement quand le patient est réveillé, tonique et qu’il peut respirer, tousser et cracher tout seul.

 


Scope : C’est un ordinateur qui surveille en permanence tous les paramètres vitaux du patient (oxygène, tension artérielle, rythme cardiaque) et qui alerte les soignants en cas d’anomalie.

Sédation : Il s’agit de l’administration de médicaments assurant un sommeil profond. Elle a pour propriété d’éviter la douleur et de permettre à un patient de mieux respirer avec le respirateur et de ne pas être agité.


Sonde gastrique : Tuyau en plastique placé dans l’estomac pour en aspirer les sécrétions ou pour nourrir artificiellement le patient.


Transport : Manœuvre qui conduit à transporter le patient dans un autre service de l’hôpital pour un examen (échographie, scanner, IRM) ou une intervention chirurgicale. C’est une procédure délicate qui justifie toujours l’accompagnement du patient par un(e) infirmier (ère).

 
Respirateur
: Appareil permettant la respiration artificielle pendant le sommeil des patients. Cela permet aussi d’apporter plus d’oxygène au patient si nécessaire.

 

 

 Epuration extra-rénale (dialyse) : Technique consistant à filtrer le sang par l’intermédiaire d’une machine afin de suppléer la fonction rénale.


Seringue électrique : Appareil permettant l’administration continue et régulière d’un médicament ou d’une perfusion.
 

Sonde urinaire : Tuyau en plastique placé dans la vessie pour faciliter l’évacuation des urines.

 

Nos consultations

Cliquez ci-dessous pour accéder aux détails de nos consultations pour ce service :
L'établissement Nos spécialités et prestations Consultations et examens Hospitalisation
 
Espace Femme - Enfant SSIAD Prévention Education Espace Personnes âgées
 
Fournisseurs Travailler avec nous
|
|